Looking for Something?

Comment sont classés les différents chanteurs de musique classique ?

Author:
classement chanteurs musique classique

On a longtemps pensé que la morphologie et l’apparence physique d’un chanteur de musique classique, opéra, opérette, déterminaient sa voix. Or, le travail régulier autour des techniques vocales permet à un chanteur d’étoffer sa voix et d’élargir sensiblement son répertoire.

Des chanteurs classés par la tessiture de voix

Le premier facteur à prendre en compte dans le classement des chanteurs est leur tessiture. Ce terme évoque la capacité vocale d’un chanteur et la gamme de notes où il évolue avec le plus d’aisance. Ainsi, on distingue des voix graves et des voix aiguës. La majorité des voix graves sont plutôt spécifiques aux hommes. Dans la même idée, les voix aiguës se déclinent naturellement plus du côté des femmes, bien qu’il existe des exceptions.

Les grandes catégories de voix de femmes

On distingue au moins trois grandes catégories de tessitures féminines :

  • Contralto
  • Mezzo-soprano
  • Soprano
  • Contralto : une basse parmi les aiguës !

Contralto est la plus basse des tessitures de femmes. Elle est également rare et, par conséquent, très convoitée par les compositeurs. L’interprétation chaleureuse et ronde du personnage d’Amnéris dans Aïda, constitue un parfait exemple du registre de contralto. Des contraltos célèbres ont traversé l’histoire : Nathalie Stutzmann, Kathleen Ferrier, Marie-Nicole Lemieux etc.

Pour aller plus loin et vous mettre à jour dans la connaissance de la musique classique, il existe diverses sources d’informations sur le web mais aussi, dans les magazines dédiés à la musique classique tel que le magazine Diapason par exemple…

Les magazines dédiés à la musique classique sont de bonnes sources d’informations pour développer ses connaissances !

 

Le large éventail des mezzo-sopranos

Mezzo-soprano est une tessiture de niveau intermédiaire. Elle est plus aiguë que la contralto et moins que la soprano. Les mezzo-sopranos couvrent un large éventail de voix, toutes très expressives. Retenons Carmen de Bizet, ou Léonore dans Fidélio. Le répertoire français a pour particularité d’offrir un nombre très important de rôles à des femmes mezzo-sopranos. Parmi les mezzos les plus connues : Cécilia Bartoli, Maria Malibran, Eva Rondova, Pauline Viardot, Cathy Berberian…

Les sopranos : les voix de toutes les audaces !

Les sopranos, voix féminines les plus aiguës, font souvent preuve d’une grande virtuosité. Dans les aiguës, (presque) rien ne leur est inaccessible ! Là, il est important de classifier à nouveau car il existe plusieurs types de sopranos :

  • Soprano colorature et soprano léger
  • Soprano lyrique
  • Soprano dramatique

La soprano colorature, qui évolue une quinte au dessus de la soprano léger, est la voix la plus aiguë et la plus pure de toutes ces voix de femmes.

Les sopranos célèbres sont pléthores : Maria Callas, Montserrat Caballe, Nathalie Dessay, Renée Fleming, Edita Grubérova, pour ne citer qu’elles !

Les principales typologies de voix d’hommes

Chez les hommes, on peut distinguer principalement quatre catégories de voix :

  • Contre-ténors
  • Ténors
  • Barytons
  • Basses

Les contre-ténors : ces voix d’hommes venues d’ailleurs

Les contre-ténors sont des voix d’hommes très étonnantes car très proches des voix de femmes (les sopranos notamment). Ils sont réputés pour utiliser la technique du fausset (très aiguë). Cette technique vocale particulière leur permet d’avoir des rôles tout indiqués dans le registre Baroque.

Quelques contre-ténors célèbres : Philippe Jaroussky, Alexis Vassiliev, Robert Expert, David Hansen etc.

Les ténors, vedettes de la musique classique

Les ténors chantent dans des tonalités aiguës avec beaucoup de facilité. Leurs voix de poitrine favorisent l’émission d’un son plein et puissant. Les ténors sont souvent considérés comme des stars de la musique classique et de l’opéra. On connait tous Luciano Pavarotti, Placido Domingo, Roberto Alagna, José Carreras…

Les Barytons : ces voix qui nous ressemblent

Le baryton possède une tessiture de voix moyenne. Ce qui est frappant chez les barytons, c’est la proximité de la voix chantée avec la voix parlée. Ce qui n’enlève en rien le talent de ces chanteurs exceptionnels. Peu sollicités dans l’histoire des opéras français, les barytons ont beaucoup plus de reconnaissance du côté de l’Italie.

Les Basses : les voix les plus graves toutes catégories confondues

Parmi tous les chanteurs de musique classique, les basses représentent les voix les plus graves. Cette typologie de voix d’hommes est assez répandue. Les basses expriment leur pleine mesure dans les grands chœurs d’opéras, qu’ils rythment avec vigueur et intensité.

Laisser un commentaire